Bienvenue sur mon-acne.fr

L’acné est une maladie touchant une large partie de la population à certains stades précis de leurs existences. La puberté, l’adolescence, est souvent le point de départ pour l’éclosion des boutons sur nos peaux bien-aimées. Cependant, nous ne sommes pas tous affectés de la même manière par ce désagrément. Pour certains et certaines, l’acné est une réelle maladie, difficile à supporter, et trop souvent l’origine de beaucoup de mal-êtres.

Pour ma part, l’acné est à l’origine de ma dépression. Et je dois dire que même après ma semi-victoire contre les boutons, elle reste un frein à mon développement personnel, ainsi qu’à toutes mes perspectives de futur.

Dans mes périodes les plus sombres, il m’est arrivé de parcourir le web pour lire le témoignage de ceux qui, comme moi, ont souffert et souffrent toujours de l’acné. Bien souvent, j’ai atterri sur des forums médicaux, ou des blogs orientés Beauté. C’était suffisant, en un sens. Mais quand aujourd’hui je repense et j’analyse la manière dont je parcourais la toile, je me rends compte de ce que je recherchais vraiment, et je regrette, en toute honnêteté, de ne pas avoir trouvé chaussure à mon pied.

Aujourd’hui, j’ai 21 ans. La maladie me suit depuis plus de 8 printemps, et je ressens le besoin de donner. D’offrir à ceux qui souffrent un potentiel havre de paix et de compréhension. Et vous vous trouvez actuellement sur le résultat de ma réflexion.

Mon-Acne.fr, c’est le témoignage, épuré et honnête, distant et intime, de mon long combat contre ce fléau.

C’est aussi le témoignage de ma mère, première spectatrice de mes malheurs, celle qui à mes côtés a enduré ma souffrance et mon désespoir.

Et à terme, car là réside un rêve enfoui, j’aimerais que ce site devienne une communauté. A disposition de tous ceux ressentant le besoin de s’exprimer sans être jugé, un forum. Son fonctionnement est simpliste : des sujets, des réponses, des catégories pour rassembler les thèmes se ressemblant… le nécessaire pour engager la discussion et, je l’espère, l’entraide.

Car si l’acné possède de nombreuses armes pour nous entraîner vers le fond, sa plus terrible est l’isolement.

Il ne faut pas la laisser faire.