Simple contrainte pour beaucoup, le rasage est cependant considéré comme une véritable épreuve quotidienne pour les hommes à la peau sensible, pour qui le rasage est souvent synonyme de démangeaisons, irritation ou rougeurs. Heureusement, l’utilisation d’un rasoir adapté (électrique ou manuel) et l’adoption de nouvelles habitudes permettent d’envisager ce geste d’une façon plus positive.

Pour les hommes à la peau sensible, la majorité des dermatologues s’accordent pour privilégier le rasage électrique. Cette règle n’est cependant pas définitive et les hommes à la barbe particulièrement dure ou longue ont souvent une préférence pour les rasoirs manuels. Dans la mesure du possible, la meilleure solution consiste donc à essayer les deux types de rasage afin de constater celui qui est le plus confortable.

Outre ses aspects pratique et sécurisant (il est quasiment impossible de se couper), le rasage électrique a également l’avantage d’être moins agressif pour l’épiderme. Par leur conception, les lames de ces rasoirs ne sont pas en contact directe avec la peau se qui permet de limiter l’agression de celle-ci. L’inconvénient majeur du rasoir électrique résulte également de cet espace entre la lame et la peau. Il implique en effet un rasage moins court et donc à l’aspect moins parfait. Certaines parties, notamment le coup, peuvent être difficile à raser et exige souvent plusieurs passages. Le commerce propose aujourd’hui deux configurations de rasoirs électriques : rasoir à tête rotative et à rouleaux. Difficile d’avoir une opinion tranchée sur la configuration la mieux adaptée à une peau sensible tant les opinions sont partagées. Là encore, seule la possibilité d’essayer les deux types de rasoir permettra de connaitre sa vérité.

Si vous envisagez de passer du rasoir manuel au rasoir électrique, gardez à l’esprit qu’un lapse de temps est nécessaire avant que votre peau s’adapte à ce nouveau mode de rasage. Il est en effet assez fréquent de constater au début des irritations (boutons ou/et rougeurs) qui disparaissent après quelques jours d’utilisation.

Le rasoir électrique n’exige pas nécessairement une préparation de la peau, même si elle peut apporter un confort supplémentaire. Des lotions « avant rasage » adaptées aux rasoirs électriques sont ainsi commercialisées. Par ailleurs, certains rasoirs intègrent aujourd’hui un système permettant l’apport d’un gel au cours du rasage. Enfin, une lotion après rasage ou une Pierre d’Alun peuvent être utilisées de façon à soulager l’irritation éventuelle.

Rasage manuel

Qu’il soit effectué avec un rasoir coupe-chou, de sécurité, jetable, à une deux, trois voire quatre lames, le rasage manuel exige habitude, méthode et dextérité. On estime aujourd’hui, que près de deux Français sur trois l’utilisent. Bien qu’elle nécessite plus de temps, d’attention et d’habitude que le rasage électrique, la méthode manuelle offre un résultat supérieur ce qui explique son succès.

Quand se raser ?

Pour la grande majorité des hommes, le rasage matinal est à privilégier. Il permet d’une part de présenter un visage fraichement rasé tout au long de la journée mais aussi de disposer d’une peau reposée lors du rasage ce qui limite démangeaisons et autre irritations. Il est également conseillé de procéder au rasage après une douche tiède et si possible avant le petit-déjeuner. Ceci permet d’une part de faciliter la coupe du poil et d’autre part d’éviter le réveil de la peau, et donc un afflux sanguin, liée à la mastication.

L’avant rasage

Cette étape est primordiale pour procéder à un rasage facile, net et agréable. De nombreux produits sont aujourd’hui commercialisés pour préparer la peau avant le passage de la lame : savon à barbe, mousses à raser, gel. Dans tous les cas, gardez à l’esprit que la préparation de la peau est aussi importante que la coupe. Dans le cadre de l’utilisation d’un savon à barbe l’application par un blaireau est tout indiquée. Cette technique traditionnelle reste pour beaucoup la plus efficace et est largement utilisée par les barbiers professionnels. La possibilité de choisir des savons à base d’huiles ainsi que l’application par le blaireau rendent par ailleurs cette méthode idéale pour les peaux sensibles. Elle se révèle enfin écologique et économique par rapport à l’utilisation d’une mousse à raser classique.

La mousse à raser ou les gels de rasage ont l’avantage d’être extrêmement pratique et rapide ce qui conduit paradoxalement beaucoup de leurs utilisateurs a délaisser la préparation de leur peau. Il suffit pourtant d’appliquer avec soins ces produits sur le visage. Il est ainsi conseillé de procéder à cette application par des mouvements circulaires des doigts sur la peau. Ce mouvement permet ainsi de couvrir intégralement le poil. Enfin, laisser reposer une petite minute le produit avant de commencer le rasage à proprement parler. Vous constaterez alors que la résistance des poils à la lame est fortement réduite et que celle-ci glisse plus facilement sur la peau

Le rasage

De façon générale, plus un rasage est effectué avec un nombre réduit de passages de la lame, moins le feu du rasoir se ferra sentir. Pour les peaux sensibles, il est donc préférable de se contenter d’un passage dans le sens du poil (de haut en bas). Pour les peaux normales, un deuxième passage de bas en haut permettra d’obtenir un résultat parfait. Enfin, changer régulièrement de lame permettra d’éviter de multiples passages.

L’après rasage

Une fois le rasage terminé, une dernière étape consiste à apaiser le feu du rasage. Plusieurs options sont envisageables. De nombreuses lotions après rasage sont commercialisées. Certaines, sans alcool et sans parfum, sont plus adaptées à une peau sensible. La Pierre d’Alun, à travers ses propriétés astringente et coagulante constitue une alternative naturelle intéressante (privilégier la Pierre d’Alun de potassium à la Pierre d’Alun d’ammonium).